9 juil. 2018

Apprentissage du Français avec les réfugiés


....où en est-on ?

Au gré des arrivées de réfugiés et des politiques publiques.....nous devons constamment adapter notre organisation.

En partenariat avec France Horizon :
 Depuis 3 ans, nous intervenons au Sillon auprès d'adultes accueillis avec leur famille dans des appartements. Pour faciliter leurs déplacements ,nous utilisons aussi une salle à la Contrie pour certains   cours.  L' assiduité reste aléatoire et les progrès sont lents.

 
Depuis 2 ans , nous intervenons à St Saint-Herblain dans un Centre d’Accueil et d'Orientation auprès de jeunes hommes présents pour 3 à 6 mois . Nous avions mis en place avec l'équipe socio-éducative 4 cours différents (de 8 personnes avec 2 ou 3 séances par semaine.)
Chacun étant libre de participer au cours ou pas !
Depuis quelques semaines, leur durée de séjour a été considérablement réduite pour passer à 3 semaines . Que faire en 3 semaines, sachant qu'une semaine ou 2 sont nécessaires pour se poser et reprendre pieds... S'adapter ?   Ou arrêter ?

     En partenariat avec SOS Solidarité 

     Depuis 1 an nous intervenons à Nantes auprès d'hommes (18 -40 ans) logés en appartement par groupe de 3 à 5. De 4 séances par semaine (avec 10 personnes) nous sommes passés aujourd’hui  à 12 séances par semaine. Ainsi, nous répondons mieux aux besoins avec des groupes de niveaux et plus aisément  aux attentes des nouveaux arrivants .


 Et depuis 3 semaines, nous accompagnons quelques familles ( adultes + grands enfants non scolarisés) à leur domicile.

Tout cela fonctionne en parallèle ............ et demande une certaine organisation :  une douzaine de bénévoles, 6 lieux de cours différents ( + domicile) , pour près de 80 personnes accompagnées dans leur apprentissage …..

De l'avis de tous ; c'est utile et les bénévoles y prennent du plaisir !

Pour autant, plusieurs questions se posent …..

Devons-nous continuer à grossir au rythme des besoins ?
Faut-il  arrêter d'intervenir au CAO St Herblain ?
Doit-on, peut-on ouvrir un (des)  cours en direct, au nom d' AGIR ?
Doit-on cessez ou pas de travailler avec des partenaires ?

                                                                       ….........nous en reparlerons prochainement !


Pour en savoir plus, vous pouvez me contacter directement :   didier.recher@outlook.com